Follow:
Moi mais pas que...

5 conseils pour des seins en pleine forme !

S’il est bien un attribut qui fait que je suis contente (et fière) d’être une femme, ce sont les seins. Je trouve vraiment que c’est le symbole suprême de la féminité.

En cette fin de mois d’octobre (rose), je me suis dit que ce serait peut-être utile de vous raconter mes petites astuces et de vous expliquer comment j’entretiens les miens.

Parce que oui des seins ça s’entretient. Qu’ils soient petits, gros, en forme de poire ou de pomme, le tissu qui les constitue est fragile et tout comme vous entretenez votre visage, vous vous devez d’entretenir votre décolleté.

Mais avant, plantons le décor ! Non, rassurez-vous je ne vais pas vous montrer mes seins (mon Homme ne serait pas d’accord)… ! Mes seins et moi, ça doit bien faire au moins 25 ans qu’on se fréquente. En fait je ne sais plus trop à quel âge j’ai eu mon premier soutien-gorge… Je n’ai pas une forte poitrine, mais je n’ai pas non plus une petite poitrine. On va dire que je suis dans la moyenne par rapport à ma taille (et mon Homme vous dirait que ça tient dans la main d’un honnête homme !).

Conseil #1 : connaître sa taille

Il paraitrait que 8 femmes sur 10 ne connait pas sa taille de soutien-gorge et achèterait donc des soutien-gorge trop petits ou trop grands. Je suis effarée du nombre !

De nos jours, on trouve pas mal de sites qui expliquent comment bien mesurer sa taille. Et je ne le répèterai jamais assez, mais c’est important de se sentir bien dans son soutif. D’ailleurs il doit se faire oublier. Les bretelles ne doivent pas marquer la peau (genre le soir quand vous le retirez), le tissu ne doit pas bailler ni couper la ligne du sein…

J’ai listé 3 sites qui expliquent comment mesurer et calculer votre taille de soutien-gorge. Il est recommandé de le faire régulièrement (au moins une fois par an), car les seins évoluent au fil des années et des cycles de la vie d’une femme (grossesse, traitement hormonal, vie normale, ménopause…).

Conseil #2 : porter un soutien-gorge adapté

Depuis que je fais régulièrement du sport, je porte un soutien-gorge de sport ! Certes ce n’est pas sexy, mais quand on fait du sport, de toute façon, on n’est pas sensée être sexy ! Alors oui ça peut paraître évident de dire ça, pourtant quand je cours, je vois encore bon nombre de filles qui portent leur joli soutien-gorge en dentelle ! Et là je me dis : « aie ! les pauvres seins ! ».

Courir ou faire des sports comme du tennis, c’est hyper traumatisant pour les seins. Alors certes à 20 ans, la peau est encore élastique et les seins tiennent encore bien hauts et droits… Mais pensez à plus tard, genre à 40 ans (au hasard), vous n’aimeriez pas vous retrouver avec des seins qui vous arrivent au nombril ?

Donc quand on fait du sport, on porte un soutien-gorge de sport. De même que si on fait du 100E, et bien on porte un soutien-gorge qui va bien maintenir la poitrine. Donc on oublie le joli soutif triangle, à moins de faire du 85B !

Et d’ailleurs même si on a une petite poitrine, on porte un soutien-gorge, car ce n’est pas parce qu’ils sont petits qu’ils ne doivent pas être beaux et se tenir comme il faut…

Conseil #3 : adapter son soutien-gorge à son haut

Bon là c’est plus un conseil esthétique qu’autre chose. J’ai longtemps pensé que mes seins n’étaient fait que pour une forme de soutien-gorge (corbeille pour ne rien vous cacher). Et bien non. En fait du moment que la taille est la bonne, à peu près toutes les formes de soutien-gorges vont à à peu près toutes les formes de poitrines. Bon mieux vaut essayer tout de même avant d’acheter…

J’ai trouvé ces conseils sur le site de Darjeeling (je n’ai pas d’action chez eux, je n’ai d’ailleurs aucun soutif de cette marque !) et je me suis dit que c’était sympa de vous en faire part.

Conseil #4 : entretenir son décolleté

Là on va parler crème… Parce que je pense que tout comme on met de la crème sur son visage pour l’hydrater et combattre les rides, il est important d’entretenir la peau de son décolleté et de ses seins, si on ne veut pas ressembler à 60 ans à un Shar Peï !

Pour ma part, j’ai commencé à me mettre de la crème à 40 ans (donc oui en début d’année). Je trouve cela vraiment agréable de prendre soin de cette partie de mon corps.

J’ai opté pour le sérum lift-fermeté de Cattier. Vous commencez à connaitre mon attachement à cette marque bio !

Moi&MesSeins_01

Le flacon pompe est très pratique, une dose suffit pour les 2 seins et le décolleté. Je l’utilise principalement le soir (j’ai plus de temps) et depuis février. Et bien croyez-moi ou non, mais j’ai réellement constaté que mes seins étaient plus galbés et plus fermes. Je ne peux plus m’en passer. En plus il contient des micro-particules de nacres qui laissent la peau toute douce et satinée.

Le matin j’utilise le Centella Asiatica d’Etat Pur.

Moi&MesSeins_02

Je l’utilise surtout sur le décolleté et le cou (pas sur les seins donc) pour son côté « défroissant ». Il pénètre rapidement et ne laisse aucun film gras. C’est parfait pour le matin quand on se prépare pour aller bosser.

Conseil #5 : se faire palper les seins… régulièrement

Qu’il s’agisse de moi (tous les soirs), de mon Homme (quand on biiiiip) ou de ma gyneco (une fois par an), mes seins sont régulièrement palpés par des mains expertes ! Et c’est important non seulement pour le cancer du sein, mais également pour détecter d’éventuels kystes, fibromes…

Et puis bien sûr, il y a la mammographie. Je ne vous rappellerai jamais assez l’importance d’en faire une au moins tous les ans ou tous les deux ans pour dépister au plus tôt le cancer du sein.

J’ai d’ailleurs rendez-vous le 9 novembre en ce qui me concerne. Et vous ?

Voilà j’espère que ces conseils vous seront utiles. Et surtout n’oubliez pas : prenez soin de vos seins et faites-vous suivre !

Bonne journée !

Partager :
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

error: Content is protected !!