Follow:
Moi mais pas que...

Freelance, 1 an après…

Freelance bilan 1an Les Petits Riens

Hou la la, comme le temps file… J’ai l’impression que c’était hier que je vous parlais de mon statut de freelance, 3 mois après !

Nous voilà déjà en avril. Cela fait 1 an que je suis chômeuse à mon compte. Et sans faire durer le suspens que j’imagine insoutenable : j’adore mon statut ! Pour le moment, pour rien au monde je ne voudrais ré-intégrer une entreprise… à moins qu’elle me fasse un pont d’or et que ce soit Georges Clooney en personne qui serve le café à 10h !

Comme je vous le disais après 3 mois, j’ai commencé à décrocher des missions dès le mois de mai. Et ensuite je n’ai jamais vraiment arrêter… Même si certains mois ont été plus calmes que d’autres et que dans l’absolu, ces missions ne m’ont jamais occupées à 100% de mon temps (et donc rémunérées à 100% aussi !).

Le rythme s’est accéléré en octobre avec une mission sur quelques mois de community management pour un client. Et puis cette mission s’est prolongée et s’est même étoffée. Elle est toujours en cours alors qu’au début elle ne devait durer que 3 mois. C’est une mission très enrichissante humainement et j’aime énormément travailler avec la cliente.

En février, une de mes premières missions longues de community management s’est arrêtée. Le client a souhaité internaliser la fonction (avec un stagiaire ! mais bon passons). Ce sont les risques du métier j’ai envie de dire. Un client peut décider d’arrêter la mission du jour au lendemain… Mais moi aussi je peux très bien décider d’arrêter car on m’a proposé mieux, ou bien tout simplement parce que ça ne « colle » pas avec le client. Ça ne m’est encore jamais arrivé, mais le choix d’arrêter peut se faire dans les 2 sens, il ne faut jamais l’oublier.

Et puis en mars, les demandes de devis ont refait surface… Et la semaine dernière, l’une d’elle s’est concrétisée. C’est un challenge car tout est à faire. Mais c’est un beau challenge !

Freelance bilan 1an Les Petits Riens

Lorsque je fais un point rapide, sur toutes les missions que j’ai eues et que je fais le bilan de celles que je trouve les plus réussies, un point commun revient : la rencontre avec le client. Je crois fondamentalement que lorsqu’on est à son compte, il faut faire confiance à son instinct et le suivre lorsqu’une petite lumière rouge s’allume dans son cerveau.

Il m’est arrivé de répondre que je n’avais pas le temps pour la mission à des clients potentiels, parce que je n’avais pas accroché dès la première prise de contact. J’ai également constaté que cela se passait bien avec des personnes qui « fonctionnent » comme moi. Souvenez-vous lors de mon bilan de compétences, je vous parlais de « profils » et je pense que si on travaille avec quelqu’un qui partage vos valeurs, votre façon de voir les choses, c’est forcément plus « facile ». Bien sûr cela, on ne s’en aperçoit pas forcément lors du premier échange… Mais la première approche en dit déjà beaucoup sur la personne avec qui vous aurez à travailler. Si elle ne détaille pas son projet, si elle met 8 jours à vous répondre ou qu’elle vous répond le dimanche à 20h, ce sera galère par la suite…

Suivre son instinct, savoir se faire confiance, ce sont vraiment les choses que j’ai appris en 1 an de freelance. Et en même temps à chaque nouvelle mission, je doute de tout à commencer de moi !

Ce que j’apprécie toujours autant, c’est la liberté que m’offre cette façon de travailler. Liberté quant au choix et à la diversité des missions (choses qu’il n’est pas toujours faisables en entreprise) et liberté quant à ma façon de m’organiser et de gérer mon temps. Sur le 1er point, non seulement j’ai appris à refuser des missions, mais j’ai également pu me rendre compte de ce que je préférais faire. J’adore par exemple réaliser des photos pour les éditions Larousse. Et même si ce n’est pas une activité que je mets en avant, je m’éclate à les faire. En revanche, il y a une activité que je vais abandonner, ce sont les relations blogueuses. Trop compliqué, trop de « princesses », pas assez rentable.
Quant à la liberté de gérer son temps, je pense que c’est définitivement ce que je préfère. D’ailleurs le blog s’en ressent. En tout cas moi je le trouve plus abouti. Je ne sais pas si vous avez constaté la même chose. D’ailleurs, les demandes de partenariats de la part des marques ou des agences sont un peu plus nombreuses. Je peux me rendre plus facilement à des évènements presse et du coup j’ai plus de choses à raconter. C’est enrichissant et en même temps, je rencontre des gens, j’élargis mon réseau. Bref, c’est moi qui vous le dis, le blog n’est pas prêt de s’arrêter ! (n’en déplaisent à celles qui trouvent qu’il y a trop de partenariats par ici).

Alors voilà, après 1 an à mon compte, je pense que je suis pleinement satisfaite et les choses semblent se mettre en place naturellement. Il me reste encore à me renseigner sur le statut que je vais devoir prendre par la suite lorsque mon chiffre d’affaire dépassera le seuil du statut de l’auto-entrepreneur… Mais je compte y travailler dans les mois qui viennent.

Voilà, n’hésitez pas à me poser des questions si vous en avez ou à me faire part de vos expériences dans les commentaires !

Freelance bilan 1an Les Petits Riens

Bonne journée !

inter

☆ ★ Retrouvez-moi sur Facebook, Instagram, Twitter et YouTube ★ ☆

Partager :
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

error: Content is protected !!