Follow:
Moi mais pas que...

5 inconvénients à être freelance

Les Petits Riens Freelance Community Manager

Il y a quelques temps, je vous présentais les avantages que je retirais à travailler en tant que freelance chez moi. Mais n’allez pas croire que tout est rose, tous les jours !

Aussi, aujourd’hui je vais vous parler des inconvénients à être freelance. Et il y en a quelques uns croyez-moi !

Inconvénient #1

L’inconvénient principal, et il n’est pas négligeable, lorsqu’on travaille à son compte, c’est qu’on ne sait pas de quoi demain sera fait.

Lorsqu’on travaille en entreprise, c’est tout de même très sécurisant de savoir qu’à la fin du mois, votre paie sera versée, et cela quelque soit le mois, donc même durant vos vacances.

Lorsqu’on est à son compte, et bien on dit tout simplement au revoir à ce confort. Lorsqu’on est en vacances, on ne perçoit pas de salaire… C’est flippant mais ça s’anticipe bien sûr. Mais ça reste flippant !

De la même manière, lorsqu’on travaille en entreprise, on n’a pas à se soucier de trouver de nouvelles missions, de nouvelles responsabilités. Nos responsables s’en chargent pour nous ! Et c’est tout confort.

Lorsqu’on est freelance, il faut constamment aller à la pêche aux nouvelles missions, aux nouveaux clients. Car, pas de mission = pas d’argent qui rentre !

Inconvénient #2

Le second inconvénient lorsqu’on est freelance est la gestion des clients ! Je m’explique.

Lorsqu’on est à son compte, il y a différentes façons de trouver de nouveaux clients : soit on fait du porte à porte et on espère tomber à un moment sur un client qui a un besoin auquel on peut apporter une réponse (c’est le coup de bol !), soit on est inscrit sur des plateformes de mise en relation et c’est le client qui vient à vous avec une demande, un besoin…

Dans tous les cas, il y a deux sortes de clients : les bien élevés et puis les autres !

Les bien élevés vont prendre le temps de nous répondre dans le premier cas, même s’ils ne sont pas intéressés par nos services. Au moins les choses sont claires et on sait qu’on peut classer le dossier. Dans le second cas, ils vont également répondre, soit en acceptant la proposition (et le devis), soit en la refusant, pour tout un tas de raisons qui leur sont propres et que je respecte. Mais au moins ils auront répondu et on pourra classer le dossier ou entamer une belle collaboration, en toute confiance.

Et puis il y a tous les autres. Tous ceux qui vont rechercher quelqu’un de créatif, de réactif, de disponible, d’expérimenté, de sérieux, d’engagé… Mais qui auront un budget serré (car le client a TOUJOURS un budget serré, sachez-le !). Tous ceux qui vont demander des précisions, qui auront des questions, y compris le dimanche. Et on va répondre à toutes ces exigences, parce qu’on n’a pas le choix (il faut bien manger), parce que potentiellement la mission peut être intéressante, et déboucher sur d’autres projets, d’autres collaborations…
Et puis du jour au lendemain, on n’a plus de nouvelle ! Et ce, malgré les messages sur répondeur, les mails…

Et oui, parce qu’en fait le client, lui, il aura trouvé un autre freelance, avec qui il aura conclu l’affaire, mais il se gardera bien de nous avertir ! Ben non, pourquoi faire ?

Inconvénient #3

Et justement le troisième inconvénient que je trouve lorsqu’on est indépendant, c’est la façon dont on doit gérer le fait qu’un client aura préféré un autre freelance que soi. Ce n’est pas toujours facile de prendre suffisamment de recul pour se dire que ce ne sont pas ses compétences qui sont remises en questions… Mais peut-être que l’autre freelance avait déjà une expérience dans le domaine du client… Peut-être qu’il a mieux su cerner le besoin du client… Peut-être que le courant est mieux passé ? Peut-être tout simplement que ses tarifs étaient moins élevés que les nôtres ?

Bref il faut savoir se remettre en question mais pas tout remettre à plat non plus, à chaque réponse négative, sinon on ne s’en sort plus. Il faut trouver le juste milieu… Pas toujours évident lorsqu’on a reçu deux réponses négatives dans la même journée !

Inconvénient #4

Un autre inconvénient à travailler chez soi, je trouve, c’est l’absence des collègues.

Certes parfois en entreprise, on tombe sur des collègues relous, ambitieux, énervants… Mais on arrive toujours à en trouver quelques uns de sympas avec qui partager le café du matin, le repas du midi, et la grève du soir !

Et bien lorsqu’on bosse chez soi, on oublie. On est tout seul, toute la journée, derrière son écran. La pause de 10h, on la fait tout seul. Le déjeuner, on le prend tout seul… Et le soir, ben on évite les grèves donc ça c’est chouette !

Personnellement je suis plutôt « ours » que « perruche », comprenez que ça ne me dérange pas d’être seule toute la journée… Mais c’est vrai que parfois j’aimerais bien pouvoir discuter avec quelqu’un du film de la veille, de la nouvelle coupe de cheveux d’Adam Levine (le chanteur de Maroon 5) ou encore de la croissance nulle ou presque au 3ème trimestre (^_^) !

Alors je me rattrape le soir et je saoule mon Homme !

Inconvénient #5

Ben en fait j’ai beau chercher un cinquième inconvénient à être freelance et à travailler chez soi, je n’en vois pas.

Voilà, vous l’aurez très certainement compris, pour le moment ces inconvénients ne l’emportent pas sur tous les avantages que je trouve à la vie de freelance et à la liberté que ce statut me procure !

Peut-être qu’un jour je changerai d’avis… Ce jour-là, je vous en reparle !

Les Petits Riens Freelance Community Manager

Bonne journée !

inter

☆ ★ Retrouvez-moi sur Facebook, Instagram, Twitter et YouTube ★ ☆

Partager :
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

error: Content is protected !!