Follow:
Moi mais pas que...

3 choses que l’on découvre lorsqu’on est freelance

Freelance Community Manager

Aujourd’hui, je vais vous parler de mon statut de freelance et surtout de 3 choses que j’ai découvert « sur le tas » et auquel on ne pense pas forcément lorsqu’on se lance !

Le statut

Lorsque je me suis retrouvée au chômage et que j’ai décidé de me lancer à mon compte, je n’ai pas vraiment réfléchi à mon statut. En effet, depuis 2013, j’avais pris un statut d’auto-entrepreneur (enfin maintenant il faut dire micro-entrepreneur) d’abord pour pouvoir facturer mes photos, puis ensuite pour le blog.

Aussi, je n’ai pas vraiment cherché à étudier les autres possibilités et j’ai commencé mon activité de freelance avec.

Seulement voilà, si ce statut est rapide et simple à mettre en place, il n’est pas très viable sur du long terme. Et pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, il faut savoir qu’avec un statut de micro-entrepreneur, on ne peut déduire aucune charge. Par exemple je me sers de mon téléphone perso pour passer mes coups de fil pro, et bien je ne peux pas déduire mon forfait de mes frais. Idem lorsque je me déplace pour un client, je ne peux pas déduire cela de mes charges, contrairement aux sociétés et autres EIRL…

Ensuite je ne dois pas dépasser un certain plafond pour mon chiffre d’affaires… Au début je ne m’en souciais pas… Sauf que depuis octobre que je travaille « bien », je me rapproche de ce plafond… Et que là, c’est le flou artistique quant à quel statut prendre si je dépasse ce plafond !

J’ai beau faire des recherches à droite, à gauche, je trouve tout et son contraire. Et surtout aucune information concrète. C’est dingue qu’aujourd’hui, on ne puisse pas avoir un site ou un organisme qui regroupe de manière simple et détaillée, les différents statuts possible pour un freelance. Et encore je ne vous parle même pas du métier de community manager freelance qui ne rentre dans aucune case. ^_^

Bref, tout ça, je le découvre au fur et à mesure. Et pour le moment je ne sais toujours pas vers quel statut évoluer…

Freelance Community Manager

La retraite

Dans le même genre, il y a les cotisations pour la retraite

Lorsque l’on est employé d’une société, entre le salaire brut et le salaire net, il y a tout un tas de prélèvements obligatoires, qui concernent, entre autre, les cotisations retraite.

Lorsqu’on est à son compte, on cotise aussi pour la retraite mais très faiblement. En fait, on ne sait pas trop exactement, parce que là encore aucun site n’est capable de prendre en compte ces cotisations et de dire précisément de combien sera notre retraite (et si jamais on y a droit).

Cependant il est fortement conseillé d’adhérer à des organismes privés pour se constituer une retraite complémentaire.

Alors je sais ça ne fait pas rêver lorsqu’on a 25/30 ans, mais lorsqu’on avance dans la vie, c’est quelque chose qui mérite de s’y intéresser a minima, si on ne veut pas se retrouver avec juste ses yeux pour pleurer lorsqu’on s’arrêtera de travailler. Parce que la retraite pour un freelance, c’est dès 40 ans qu’il faut y penser et la préparer.

Bon je vous avoue pour le moment, je n’ai pas encore trouvé… Mais j’y travaille !

Freelance Community Manager

La Mutuelle

Enfin, la dernière chose dont on ne pense pas forcément lorsqu’on est à son compte, c’est la mutuelle.

Et oui, lorsqu’on est salarié, là encore, la mutuelle est choisie par notre employeur et on ne s’en préoccupe pas, les cotisations étant prélevées sur notre salaire.

Jusqu’à présent, j’ai toujours été dans des sociétés où la mutuelle était plutôt bien, pour une cotisation raisonnable.

Et bien c’est terminé ce temps-là. Lorsqu’on est freelance ou à son compte, il faut se prendre une mutuelle (et une bonne)… Sinon bonjour les frais de santé.

Comme je suis encore sous le régime générale de la sécurité sociale, mes remboursements de la part de la CPAM sont plutôt corrects (à hauteur de 70% pour les consultations)… Mais mon Homme qui est au Régime Social des Indépendants, cotise à la RAM et ses consultations lui sont remboursées à hauteur de 30%. Autant vous dire que ce n’est rien !

Donc nous avons cherché et pris une mutuelle dans un organisme privé (que je ne nommerai pas). Et bien je peux vous dire que ce n’est pas donné. Pour info, je paie, tous les mois, près de 78€. Et pour ce prix-là, une consultation de spécialiste (ophtalmo) à 55€ ne m’est pas remboursée intégralement. Non pour cela, il faudrait que je paie presque 100€ tous les mois.

Freelance Community Manager

Bon alors je ne me plains pas, loin de ça… Mais avouez que ce sont tout de même des choses essentielles !

En tout cas, si vous avez des retours d’expériences, je suis preneuse de vos conseils !

Bonne journée !

inter

☆ ★ Retrouvez-moi sur Facebook, Instagram, Twitter et YouTube ★ ☆

5
Partager :
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

17 Commentaires

  • Répondre Djahann

    Ce sont toutes ces petites choses qui font que je ne me mettrai jamais à mon compte ! Car à force, il ne doit plus rester grand chose pour se payer.

    11 juillet 2016 at 8 h 58 min
    • Répondre L@ure

      Disons que ça ne simplifie pas le boulot, car en plus de tout ça, il faut bosser, trouver de nouveaux clients, etc.

      Mais la liberté gagnée par rapport à un patron peut en valoir la peine ;)

      11 juillet 2016 at 12 h 01 min
  • Répondre prettylittletruth

    C’est vrai que ce sont des choses auxquelles on ne pense pas mais c’est tellement important! :)

    11 juillet 2016 at 9 h 39 min
    • Répondre L@ure

      Oui, c’est important mais c’est vrai que lorsqu’on se lance, le premier problème, c’est trouver des clients donc ces « petites » choses passent un peu à la trappe :)

      11 juillet 2016 at 12 h 00 min
  • Répondre Erika

    Bonjour Laure,
    Alors mon expérience est certes courte, mais pour ma part j’ai choisi le statut de la Sasu, qui offre beaucoup d’avantages; dont celui non négligeable de ne pas dépendre du RSI, mais du régime général, de pouvoir se verser des dividendes, etc.. (https://www.afecreation.fr/pid593/sas-sasu.html?espace=1&tp=1 pour plus d’infos). Pour moi, c’est un bon régime qui m’évite justement de penser aux cotisations retraite et autres indépendamment puisqu’on est assimilé salarié!
    Pour la mutuelle, je l’ai prise là ou j’avais déjà toutes mes assurances; sans être exceptionnelle, elle est raisonnable…
    Bon courage pour tes choix et recherches!

    11 juillet 2016 at 10 h 23 min
    • Répondre L@ure

      Merci beaucoup pour ton retour d’expérience… C’est intéressant, je vais vite lire le lien que tu m’as envoyé !

      Pour la mutuelle, mon Homme étant aussi indépendant, on a cherché un compromis ;-)

      11 juillet 2016 at 11 h 55 min
  • Répondre chefNini

    Bonjour Laure,

    J’ai débuté aussi en auto-entrepreneur et j’ai dû changer de statut l’année dernière pour la même raison que toi : j’allais dépasser le CA.
    J’ai été dans le flou, tout comme toi. C’est très difficile de savoir vers quel statut s’orienter. Personnellement, j’ai fait appelle à un expert-comptable qui a su m’orienter et qui s’occupe de ma comptabilité et m’aide dans la paperasse administrative.

    J’ai aujourd’hui le statut d’entrepreneur individuel. En gros, c’est comme le statut d’auto-entrepreneur avec un plafond bien plus haut (autant qu’il n’y a pas de plafond ;)) mais tu dois tenir ta comptabilité, faire un bilan, compte de résultat, etc… déclarer la TVA, déclarer tes charges.

    Je te conseille sincèrement de chercher un expert-comptable près de chez toi, de lui expliquer ta situation et de lui demander conseil. C’est ce que j’ai fait, et je suis vraiment soulagée de l’avoir à mes côtés.

    Après, pour ce qui est de la retraite, je t’avoue que je ne me suis pas encore pencher sur la question.

    Et pour la mutuelle, je suis chez Harmonie Mutuelle (d’ailleurs je suis étonnée que tu puisses être encore à la sécurité sociale en tant qu’indépendante.) et j’ai la mutuelle de mon conjoint qui couvre très bien tous les frais, alors je ne peux pas t’aider non plus.

    Si tu as des questions, n’hésite pas. :)
    Virginie

    11 juillet 2016 at 10 h 36 min
    • Répondre L@ure

      Merci Virginie pour toutes ces explications… Oui je pense de plus en plus à rechercher un expert-comptable (qui ne soit pas un filou…). Tu es en région parisienne ?

      Pour la mutuelle, en fait je suis encore au Pôle Emploi (en plus d’être AE), c’est pourquoi pour le moment je suis encore au régime général… Mon Homme étant également indépendant, la mutuelle est un casse-tête pour nous 2… en fait je me rends surtout compte que dans les entreprises, les salariés sont plutôt bien loties en terme de protection… alors qu’en tant qu’indépendant, c’est encore un peu le bordel ! ^_^

      En tout cas, merci beaucoup et si j’ai des questions, je n’hésiterai pas !

      11 juillet 2016 at 11 h 59 min
      • Répondre chefNini

        De rien ! J’aurais aimé qu’on me guide aussi à ce moment-là de mon activité.
        Je suis en région parisienne dans les Yvelines. J’ai pris un expert-comptable à 10 minutes de chez moi à pied. Comme ça, il peut venir facilement sans me compter de frais de déplacement. ^^

        13 juillet 2016 at 12 h 25 min
  • Répondre chefNini

    *j’ai fait appel.
    *(autant dire qu’il n’y a pas de plafond.)

    Désolée pour les petites fautes.

    11 juillet 2016 at 10 h 39 min
  • Répondre Julia

    De mon côté, la question du statut ne se pose pas encore (peut être à la fin de l’année, ouais, en fait bientôt ahah), mais après quelques recherche je pense opter pour le statut d’entrepreneur individuel. J’ai pas mal d’amis Freelance, et la plupart sont sous ce régime là.

    Pour la retraite, j’étudie des trucs, mais c’est vraiment difficile de s’y mettre et de se dire qu’il faut y penser.

    Pour la mutuelle, je suis chez Harmonie Mutuelle, je paie 23 euros par mois, et je trouve ça correct :)

    Des bisous !

    11 juillet 2016 at 20 h 15 min
    • Répondre L@ure

      Merci Julia pour ton commentaire… effectivement j’entends beaucoup parler du statut de EI… à suivre donc :)

      Pour la mutuelle effectivement c’est pas cher, mais il faut prendre en compte l’âge et les « petites » choses comme les frais d’optiques, dentaires, etc.

      des bises

      12 juillet 2016 at 13 h 42 min
  • Répondre Sur un petit nuage

    Merci pour cet excellent article, qui reprend vraiment toutes les questions que je me posais sur le « Freelance » …
    (Sans compter les autres réponses en commentaires ^^)
    Du coup, je l’ai partagé sur ma page. Je pense que ça pourrait également intéresser plus d’un de mes lecteurs ;)

    bises

    12 juillet 2016 at 12 h 37 min
    • Répondre L@ure

      Merci Virginie, je suis ravie de pouvoir t’aider dans tes réflexions ! ^_^
      (et merci du partage)

      12 juillet 2016 at 13 h 43 min
  • Répondre tania

    ah la mutuelle et la retraite des points très importants. Tu as raison de t en préocuper maintenant car le temps file vite et après c est trop tard
    je crois que quand on a une mutuelle d’entrepriise surtout quand elle rembourse bien , on ne sait pas sa chance. Quand on ne l a plus certaines décisions certaines dépenses sont temis à plus tard faute de pouvoir payer. Tout ce qui est dentaire est un gouffre : couronnes, bridge , implant
    quand tu vois que certains alors que c n est pas du confort ne sont même pas remboursés pfff

    13 juillet 2016 at 0 h 38 min
    • Répondre L@ure

      C’est clair que les frais dentaires c’est super chers et mieux vaut être bien remboursée… surtout que je ne rajeunis pas ^_^

      13 juillet 2016 at 10 h 43 min
  • Répondre geribook

    Hello, en effet le statut micro-entreprise ne permet aucune déduction de frais.
    Le choix du SASU est bonne, pour un investissement de départ de 400€ à 600€ de frais divers
    Je t’invite à consulter
    http://lentreprise.lexpress.fr/creation-entreprise/statuts/tableau-comparatif-des-differents-statuts-sarl-sas-sa_1533264.html

    Jeff des blogs geribook & modemec

    7 août 2016 at 11 h 18 min
  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.