Follow:
Photographies

Bienvenue au petit nouveau : l’Olympus Pen E-PL8

Olympus Pen e-pl8 | Les Petits Riens

Vous l’avez vu sur Instagram (quoi vous ne me suivez pas encore sur ce réseau… allez hop clique ici !), je me suis acheté un nouvel appareil photo : l’Olympus Pen E-PL8 !

Avant de vous le présenter en détail et de vous montrer ce qu’il a dans le ventre, pourquoi avoir acheté un appareil photo (et un bridge en plus) alors que je possède un réflex, le Canon EOS 6D ?

Pourquoi un second appareil photo ?

Mon appareil photo, je l’utilise tous les jours. Que ce soit pour les photos du blog, pour les photos de mes clients, on peut dire que depuis que je l’ai, il a été bien rentabilisé. Je l’emporte même en vadrouille, lorsque je vais sur les salons comme Maison & Objet ou Créations & Savoir-faire, lorsque je suis invitée à un évènement pour le blog, à une présentation presse… Bref, il me suit partout.

Mais le problème d’un réflex, c’est son poids. Même avec un objectif de 50mm montée dessus, mon 6D est lourd et encombrant. Du coup j’ai eu envie de m’équiper avec un appareil plus léger (et qui ne soit pas un smartphone) mais j’avais peur de la qualité de photo… Exigeante que je suis !

J’ai alors fouillé le web, épluché les comparatifs… Et je suis tout d’abord tombée amoureuse de l’Olympus Pen-F et son petit côté rétro. Malheureusement il s’est avéré complètement hors budget.

J’ai alors découvert que Olympus avait décliné une gamme Pen (et avait même créé une « Génération Pen ») et j’ai trouvé le E-PL8 plutôt séduisant !

Olympus Pen e-pl8 | Les Petits Riens

Alors cet Olympus Pen E-PL8 ?

Tout d’abord, quelques caractéristiques. Le kit de base du Pen E-PL8 est vendu avec un objectif « pancake » 14-42mm 3,5/5,6 (équivalent à un 28-88 mm en plein format). « Pancake » signifie que l’objectif est très (mais alors) fin. C’est ce qui m’a plu, puisque je souhaite avant tout un appareil nomade. Comme je suis un peu « girly » sur les bord, je l’ai choisi en marron pour accentuer le côté rétro de l’appareil. Il existe également en blanc et en noir.

La première chose à laquelle il m’a fallu m’habituer, c’est l’absence de viseur. En effet on est sur un bridge et c’est l’écran (tactile) qui sert pour prendre la photo. Mais ce qui est génial avec l’écran, c’est qu’il est orientable et permet de faire des photos vue de haut ou des selfies très facilement.

Et puis il m’a fallu également apprendre à oublier certains réflexes acquis avec le Canon (comme par exemple placer l’objectif sur une valeur exacte, genre 35mm, 50mm, etc.).

Une fois ces petites habitudes prises ou perdues (c’est selon), j’ai commencé à prendre des photos.

Le capteur est plus petit que celui des reflex APS-C, du coup l’appareil est moins lumineux qu’un réflex (il capte moins de lumière). Les flous d’arrière-plan sont moins importants et la montée en ISO dans les basses lumières peut amener du grain.

Je ne vous cache pas que j’avais peur que la qualité des photos ne soit pas vraiment au rendez-vous. Mais j’ai été agréablement surprise. Mon réflex est toujours réglé sur le mode « priorité ouverture » et j’ai fait de même avec l’Olympus. Et là, whaouh un joli flou d’arrière-plan comme je les aime !

Olympus Pen e-pl8 | Les Petits Riens

Le déclenchement est rapide et précis. Pour les portraits (notamment des enfants), je pense que ça peut être un bon appareil. Bien sûr, si vous n’y connaissez rien en photographie, il y a des fonctions pré réglées qui peuvent vous sauver la mise (et vos photos). Il y a en pour toutes les occasions. Il y a également les modes plus « pro », priorité à l’ouverture, priorité à la vitesse, et le mode tout « manuel ».

Olympus Pen e-pl8 | Les Petits Riens

Alors, il vaut le coup… ou pas ?

Le menu est assez intuitif si vous avez l’habitude d’utiliser déjà un appareil photo. Je n’ai pas été trop perdue et j’ai vite trouvé mes marques.

Ce petit appareil permet d filmer en Full HD. Je n’ai pas encore eu l’occasion de tester, mais c’est toujours sympa.

Comme il s’agit d’un bridge, les objectifs sont interchangeables comme sur un réflex. Si vous souhaitez en acquérir d’autres, sachez que les prix peuvent vite grimper. Les couleurs sont fidèles à la réalité, ce qui limite le post-traitement si vous n’aimez pas ça.

Le petit plus sympa ? On peut shooter directement au format 1:1 (donc carré) pour les photos Instagram. Et comme il intègre le wifi, on peut directement télécharger les photos sur son téléphone et les publier sur Instagram ! Génial non ?

Alors si vous êtes à la recherche d’un petit appareil qui en a dans le ventre, l’Olympus Pen E-PL8 est peut-être fait pour vous. Il est vendu au prix de 599€, mais vous pouvez le trouver moins cher sur le net. Sachez également que son successeur, le E-PL9 sort mi-mars. Il devrait être commercialisé au prix de 699€ et permettra de filmer en 4K.

Olympus Pen e-pl8 | Les Petits Riens

Voilà, j’espère que cette petite revue vous a plu. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire, j’y répondrai avec plaisir.

Bonne journée !

inter

☆ ★ Retrouvez-moi sur Facebook, Instagram, Twitter et YouTube ★ ☆

Partager :
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

error: Content is protected !!