Follow:
Photographies

Vive le numérique !

On vit une époque formidable ! Parce que l’on vit à l’air du numérique… Et que franchement, ça révolutionne la vision que l’on peut avoir des choses.

Avant, dans une autre vie, les appareils photos étaient « argentiques ». On y mettait des pellicules, on armait, en priant pour que la pellicule soit bien mise, on prenait la photo, en faisant hyper attention à ne pas gâcher la pellicule car ça coûtait cher à développer. Du coup on se limitait à quelques clichés et surtout on hésitait à passer en mode manuel, de peur de tout rater. Et puis au moment d’apporter fièrement sa pellicule au gentil monsieur qui allait « révéler » nos fabuleuses photos, on se rendait compte que la pellicule était mal enclenchée et donc nos précieux souvenirs n’allaient demeurer que dans nos têtes… Bon ok j’exagère un peu, mais tout de même reconnaissez qu’on a tous raté des photos à en pleurer, et que c’était pas génial comme ère !

Et le numérique est arrivé ! Et ça a changé nos vies… Enfin en tout cas la mienne. Avec le numérique, plus de limite, je prends 15 photos de la même scène, et alors ? Je ferai le tri plus tard, je sélectionnerai la mieux et puis j’effacerai les 14 autres… ou pas ! Je peux également tester différents réglages sans crainte, ça me permet de mieux comprendre comment fonctionne mon appareil, j’apprends bien plus vite que dans un manuel.

Et puis surtout avec le numérique, c’est moi qui « développe » mes photos. Avant c’était le gentil monsieur, et parfois j’aurais aimé qu’il pousse les contrastes un peu plus, ou un peu moins, que le noir et blanc soit plus contrasté, etc. Seulement c’était le gentil monsieur et surtout sa machine qui décidait et c’était comme ça ! Alors qu’avec le numérique, et surtout Photoshop, c’est moi qui décide et qui m’amuse comme une folle à tester différents scripts, qui donnent un réel plus aux photos. Enfin à mon goût !

Profitant hier du fait que Monsieur Kid était accablé par la chaleur, j’ai testé sur sa frimousse 2 scripts PS de Rawimage, dont j’aime beaucoup le travail. Je vous invite d’ailleurs à découvrir son site.

 

Partager :
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

7 Commentaires

  • Répondre deb

    coucou chouettes tes photos !!! Je me retrouve bien dans ta vision de la photo,j’en ai connu aussi qui (à cause de vieux appareils) croyait avoir mis une pellicule et nada!!!! La crise au retour de vacs …..
    J’aime bien la première photo çà donne envie de lui poser un bisou sur le nez …
    Bizzz xxxxxxxx

    27 mai 2009 at 10 h 09 min
  • Répondre Pat

    Géniales ces deux photos !
    Je suis d’accord avec toi pour le numérique à un détail près : j’adorais revivre mes vacances ou un événement heureux en allant chercher mes photos chez le photographe. Alors que maintenant, on ne les fait pas forcément développer et de toute façon, on les a déjà vues x fois sur l’écran de l’appareil au moment où on les a prises.
    Bises

    27 mai 2009 at 16 h 26 min
  • Répondre Vivie

    Ouhn là un bisou à Kidou ? Le photographe génial c’est justement celui qui arrivera à faire ce cliché sans trucage o:)o:)

    J’ai la même vision que toi de la photo , maintenant que je suis armée il me faut changer l’ordi pour le relier à l’imprimante et développer mes photos, suis tjs obligée aujourd’hui d’aller chez le photographe o:(

    Sinon je préfère la seconde !

    28 mai 2009 at 14 h 58 min
  • Répondre Cl@ire alias Chanchan

    Superbe photo. Mais attention qui connaît Kikidou, c’est lui qui choisit de faire le bisou et non le contraire et c’est pour ça qu’on l’aime, un vrai caractère de chat.
    Biz

    3 juin 2009 at 21 h 52 min
  • Répondre Carole

    Oui et non…

    – avec le numérique, on est moins exigeant car on se dit : je pourrais truquer sur Toshop et on le fait jamais.
    – on ne developpe pas ses photos, on les laisse sur l’ordi pis un jour le disque dur crash et on pleure, on envoi le paquet par liens aux copains, sans enlever les ratées, en se disant, ils choisiront … manque de respect IMO

    – l’argentique est irremplaçable : on ne fait pas les mêmes photos qu’en numérique et si vous avez la chance de développer vos films, quel bonheur de lire son négatif et de tirer ses photos sous l’agrandisseur. Rien, jamais, ne remplacera la magie de l’image qui se révèle à vous dans le bain, sous la lumière rouge. Et quelle bonheur d’offrir une photo en argentique, ou se de voir en offrir une.

    Carole

    3 juin 2009 at 23 h 18 min
  • Répondre Cl@ire alias Chanchan

    Je suis d’accord avec Carole et Pat. Avec l’argentique tu attendais fiévreuse la moment ou tu courais chez le photographe et découvrais les photos réussies et le râtées aussi, celles ci étaient parfois tordantes ! Il est vrai qu’au côté pratique du numérique on a perdu cette sensation de revivre une seconde fois un évennement ou un voyage en découvrant le résultat après tirage.
    Bon assez de nostalgie, le bon côté c’est aussi de pouvoir les partager rapidement avec les autres par mail et à nous d’avoir la discipline de trier, de sauvegarder ailleurs que sur l’ordi et de tirer sur papier les plus belles pour les offrir ou les parcourir comme un livre…..Ouah c’est beau ma Chanchan, tu t’arranges avec l’âge !
    Biz

    4 juin 2009 at 20 h 30 min
  • Répondre Maman

    moi je préfère la première photo.
    en parlant photos, celà me rappelle lorsque ton père les développait lui même, la salle de bains était condamnée (lumière rouge oblige) et là c’était le moment choisit par une de mes trois filles pour avoir une envie urgente de se laver les mains (accès de propreté) et devant la porte fermée, elle courrait vers la cuisine, mais là, surprise, la salade ou les légumes dans l’évier, et oui pas de sachets et pas de légumes surgelés, c’était pas l’antiquité, seulement les années 70, mais revenons à nos photos, j’aimais beaucoup voir apparaître l’image et surtout on avait des albums, alors que sur un ordi c’est plus virtuel,
    enfin, le numérique c’est tout de même bien et prenons le temps de faire des albums, c’est presque un devoir de mémoire (excuser les termes, mais hier c’était le 65ème anniversaire du débarquement et on devient sensible aux souvenirs….)
    bisous

    7 juin 2009 at 14 h 19 min
  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.