Follow:
Beauté

I got it!

Palette Naked 1 Urban Decay | Les Petits Riens

Mais quoi donc vous demandez-vous ? Ma palette Urban Decay, j’ai nommée la Naked !!! Mais commençons par le début…

L’histoire débute en juillet 2010, lorsque je tombe sur cette vidéo sur MBDF : je flashe littéralement sur le maquillage réalisé par Hélène. Il me faut la palette qu’elle a utilisé, c’est certain ! J’en rêve la nuit ! Elle sort en France mais est très vite en rupture de stock : toutes les filles se sont précipitées dessus ! Mais j’m’en fiche, car en septembre, je vais aux USA… Et je me dis que je l’achèterais là-bas. En plus avec le taux de change je serais gagnante. Seulement voilà, même aux States, elle est « out of stock » ! J’suis verte…

Au fil des mois, je perds espoir… Et en même temps, les blogueuses beauté certifient qu’il ne s’agit pas d’une palette à édition limitée et que donc Sephora va forcément être réapprovisionné. Reste juste à être patiente ! En février, pour mon anniversaire, je la mets sur ma liste, on ne sait jamais. Mais sur le site ou en boutique, elle est épuisée. Je désespère de plus en plus, je finis même par l’oublier. Quand, durant mes vacances de mai, je surfe sur le site de Sephora. Et là, je vois des commentaires de nanas datant de la veille et vantant les mérites de cette palette. Bingo, elle est de nouveau en vente ! Bon ok, sur le site elle est « épuisée », mais pas en boutique. Et ce qui est sympa, c’est qu’ils vous indiquent dans quel magasin, l’article est disponible. Et comme pour la fête des mères, j’avais un bon de 20% de réduction, samedi dernier, je suis allée au Sephora des Champs-Elysées pour enfin m’acheter mon Graal ! (Pourquoi sur les Champs ? Parce que je voulais également tester une poudre Urban Decay qui n’était en vente que dans ce Sephora.)

Mais revenons à la palette. Qu’a t’elle de si extraordinaire vous demandez-vous ? Déjà, même si elle n’est pas « donnée », elle contient 12 fards, un pinceau plat (dans la 1ère version, c’était un double-khol noir/brun, j’aurais préféré mais bon…) et un échantillon de base à paupières Urban Decay. Donc je trouve qu’au final, elle n’est pas si chère que ça. Ensuite les 12 fards sont dans des nuances de bruns, champagne, dorés, rosés… bref tout ce que j’aime et avec quoi je me sens à l’aise pour me maquiller. On peut faire aussi bien un maquillage très « nude », qu’un vrai smoky (y a aussi 2 fards foncés, un noir et un gris), ou encore un maquillage plus sophistiqué pour une soirée. J’ai hâte de tester tout ça !

Lors de ma virée chez Sephora, j’en ai profité pour me racheter un tube de Shadow Insurance de Too Faced. Vraiment depuis que j’ai découvert ce produit miracle, je ne peux plus m’en passer. Je vais comparer avec le Primer Potion d’Urban Decay, mais je ne suis pas certaine de changer. J’ai également investi dans la Poudre Matifiante De-Slick d’Urban Decay. Les avis sont plus que positifs et je cherchais depuis longtemps de quoi matifier mon teint et le retoucher, mais sans rajouter de la couleur. Je vous dirais si l’investissement en valait la peine.

Mais assez bavardé, place aux photos !

Sephora_juin2011_02.jpg

Sephora_juin2011_03.jpg

Sephora_juin2011_04.jpg

Sephora_juin2011_05.jpg

Sephora_juin2011_06.jpg

Sephora_juin2011_06b.jpg

Sephora_juin2011_07.jpg

PS : faites-moi savoir dans les commentaires, si ça vous intéresse des billets vous montrant les différents « maquillage des yeux » que je vais tester…

PS2 : en vrai, les couleurs sont plus foncées… Vous pouvez les voir ici !

PS3 : à l’heure où sort ce billet, j’ai toujours pas pris le temps d’essayer les différents fards…

Partager :
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

error: Content is protected !!