Follow:
Culture

Jeune & Jolie de François Ozon : on n’est pas sérieux quand on a 17 ans

Dimanche dernier, je suis allée au cinéma voir Jeune & Jolie, de François Ozon.

Le synopsis est le suivant : le portrait d’une jeune fille de 17 ans en 4 saisons et 4 chansons.

Je n’en savais pas tellement plus. Je n’avais vu aucune bande d’annonce du film, n’avais pas suivi le Festival de Cannes (je ne savais même pas qu’il était en sélection)… Tout ce que je savais, c’est que le réalisateur était François Ozon, que j’aime bien ce réalisateur, et que le sujet traitait de la prostitution.

François Ozon a voulu traiter le fait d’avoir 17 ans et de sentir son corps se transformer. La prostitution y est donc aborder de façon très « pudique », sans aucune perversion.

Isabelle, magistralement interprétée par Marine Vacth, vient d’avoir 17 ans. La sexualité la travaille, comme n’importe quelle adolescente à son âge. Nous allons la suivre durant une année, faire sa propre expérience du sexe, sexe pas encore connecté aux sentiments qui vont avec.

Chaque saison commence par le point de vue d’un des personnages qui entourent Isabelle (son petit frère, ses clients, sa mère, son beau-père) pour très vite revenir sur elle, imperturbable, impénétrable. Elle semble comme absente de sa vie. Elle se raconte sans émotion, impassible. Et c’est ce qui nous perturbe encore plus.

J’ai bien aimé ce film (mais j’aime beaucoup François Ozon de manière générale), qui ne juge pas, qui raconte uniquement une histoire d’adolescente. Les acteurs y sont tous très bien, très juste, Géraldine Pailhas en mère complètement perdue,  et surtout Marine Vacth, aussi belle qu’énigmatique.

J’aurais juste aimé qu’il creuse un peu plus ses personnages, notamment Isabelle… Mais c’est son parti pris de réalisateur. En tout cas, on en ressort pas tout à fait la même qu’en entrant… A voir !

Bonne journée !

0
Partager :
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

6 Commentaires

  • Répondre Elo blogueuse

    J’ai vu la bande annonce l’autre jour, et j’avoue que ces quelques images m’ont donné envie de le voir. Malgré le fait que se soit un sujet sensible pour beaucoup et que ça peut choqué peut être certaines personnes, moi ça m’a beaucoup intrigué et je suis sur qu’il doit être vraiment bien comme film et très intéressant ! A voir prochainement !

    5 septembre 2013 at 12 h 11 min
    • Répondre L@ure

      Oui le sujet peut choquer mais c’est vraiment très bien filmé… Je t’invite à le voir…

      6 septembre 2013 at 12 h 48 min
  • Répondre Sheily

    J’ai vu le film cet été et j’ai bien aimé aussi. En revanche, le doute plane quant à ses motivations…

    5 septembre 2013 at 16 h 27 min
    • Répondre L@ure

      Je crois que c’est ce que souhaite François Ozon, que le doute plane…

      6 septembre 2013 at 12 h 49 min
  • Répondre Isabelle

    J’ai adoré ce film, vu il y a une dizaine de jours, mais qui reste encore dans mon esprit, par petites touches subtiles ! Une vraie réussite, selon moi ! Et cette Marine Vatch…whaouh !!

    6 septembre 2013 at 7 h 54 min
    • Répondre L@ure

      J’aime en principe beaucoup les films de François Ozon, celui-ci ne fait pas exception… J’avais beaucoup aimé 5*2, l’histoire d’un couple en 5 moments clé de son existence (la rencontre, le mariage,…, le divorce) mais raconté à l’envers…

      6 septembre 2013 at 12 h 51 min

    Laisser un commentaire