Follow:
Culture

J’ai lu ★ Mon ciel et ma terre d’Aure Atika

Lecture Aure Atika Mon ciel et ma terre avis | Les Petits Riens

Hello ! Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre qui m’a touché : Mon ciel et ma terre de la comédienne Aure Atika !

Ça fait longtemps que je ne vous ai pas parlé lecture ! Il faut dire que maintenant que je prends moins souvent les transports en commun, je lis un peu moins souvent.

En fin d’année dernière, j’ai été invitée à une soirée de présentation du livre de la comédienne Aure Atika « Mon Ciel et ma terre« .

Je connaissais Aure Atika pour ces rôles dans « OSS117 », « Comme t’y es belle », « Bimboland » et bien sûr »la Vérité si je mens »… Mais je ne la connaissais pas plus que ça. Lors de cette soirée, j’ai pu échanger quelques mots avec elle et pour ne rien vous cacher, c’est cet échange qui m’a donné envie de lire son livre.

Lecture Aure Atika Mon ciel et ma terre avis | Les Petits Riens

Le pitch

« J’ai aimé ma mère, follement. Je l’ai cajolée, protégée. Je lui chantais des comptines de couleur, bleue, ou rose selon l’humeur, pour la rassurer. Je l’épaulais lors de ses chagrins d’amour, j’assistais, déboussolée, à ses crises de manque. J’étais parfois la mère de ma mère… Pourtant, je l’admirais plus que quiconque, je ne l’aurais à aucun moment échangé contre une autre. Maman, elle n’avait pas peur de se bagarrer avec ses pieds et ses mains, ni de claquer la porte aux nez de ses amants. Maman, elle partait en pleine nuit faire la fête, elle m’emmenait dans des dîners de grands en plein Saint-Germain des Prés, à la Coupole ou au Flore, alors que nous vivions dans de petits appartements faits de bric et de broc. Ma mère était bohème. Elle était mon ciel et ma terre. Elle était mon Ode. Tout un poème. »

Ce livre est une « ode » à sa mère, infirmière, photographe et réalisatrice. Née de père inconnu, Aure a eu avec sa mère, une relation fusionnelle, jusqu’à devenir la « mère de sa mère ». Puis à l’adolescence, Aure Atika s’est émancipée, a rompu le cordon et cela ne s’est pas fait sans douleur.

Sa mère a eu une vie de bohème et a entrainé sa fille dans son sillage… dans un Paris très « libre », un peu baba et surtout très cool. Pour une petite fille, comment trouver ses repères ? En trouvant refuge dans les livres.

Je ne vais pas vous en dire plus sur l’enfance d’Aure Atika et sur la vie de sa maman, mais dès les premières pages, j’ai été happée par cette vie…

J’ai souri, j’ai eu parfois la larme à l’oeil… J’ai surtout beaucoup admiré l’auteur pour avoir su se construire et nous avoir livré un si beau récit.

Alors si vous aimez les biographies un peu romancées, je vous invite à lire « Mon ciel et ma terre » d’Aure Atika.

Bonne journée !

inter

☆ ★ Retrouvez-moi sur Facebook, Instagram, Twitter et YouTube ★ ☆

7
Partager :
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

4 Commentaires

  • Répondre Claire Cheval

    Noté dans les choses à faire !

    31 janvier 2018 at 10 h 05 min
    • Répondre L@ure

      Je te le passe si tu veux ;-)

      1 février 2018 at 14 h 40 min
  • Répondre sunsiare

    Un livre de plus, merci pour ce joli retour

    31 janvier 2018 at 17 h 36 min
    • Répondre L@ure

      De rien, avec plaisir :)

      1 février 2018 at 14 h 40 min

    Laisser un commentaire